WAAW COSMETICS : DES PRODUITS PRÉPARÉS AVEC AMOUR POUR UN SOIN NATUREL .

Nous ne sommes pas en faveur de cette pratique. La preuve est que nous ne proposons aucun produit éclaircissant. Au sujet de la dissuasion de certains clients, nous dirons que ce combat est long mais évolue dans le bon sens. Petitement, nous parvenons à nos fins.

Louisiane Sandra est la promotrice de waaw cosmetics, une marque faisant ses premiers pas dans ce secteur encore embryonnaire au Cameroun et étant à la une de l’actualité nationale récemment eu égard de la prolifération des produits décapants s’érigeant en problème de santé publique. Préparant des produits Bio Made In Cameroon, nous avons rencontré cette jeune promotrice qui s’ouvre de manière authentique à nos lecteurs.   

Vous avez un parcours plutôt atypique, la preuve d’une grande intelligence et d’un esprit voué à la recherche et la perfection. Pourrions-nous revenir sur les traces de votre cursus? Quelle est la plus-value de votre polyvalence dans vos activités actuelles ?  

Je suis Douma Kouahou Louisiane Sandra, promotrice de la marque de cosmétique naturelle Made in Cameroon Waaw Cosmetics. Pour parler brièvement de mon cursus académique, je dirais qu’il a été en effet très atypique, intense et n’est d’ailleurs pas encore achevé. Pour la faire courte, je suis titulaire d’un BTS en Comptabilité et Gestion des organisations, d’une licence en Communication des Organisations option Communication Commerciale, d’un master en Audit et Contrôle de Gestion, et je suis en passe de débuter un MBA en Finance, option E-contrôle des risques. Dans mon parcours entrepreneurial, cette interdisciplinarité m’a permis de débuter mes activités seule, de réduire mes charges et de pouvoir gérer au maximum avant de déléguer. 

Qu’est-ce-qui crée le déclic et suscite la création de votre entreprise dans le domaine de la cosmétique ? Depuis combien d’année(s) existez-vous ? 

Le déclic vient du fait que, au vu de tout ce qui pullule sur le marché comme produits nocifs, j’avais pris l’habitude de préparer par mes soins mes propres cosmétiques. Il m’est  ensuite venu l’envie de créer une marque et de vivre son évolution, un peu comme un bébé que je verrais grandir progressivement. Enfin j’adorais l’idée d’être mon propre patron. La marque existe depuis Juin 2021, soit un peu plus d’un an. 

Pourquoi avoir choisi WAAW comme nom ? 

Waw signifie « Oui », « en effet » en Wolof, une langue que j’aime bien. Ceci exprime ce  OUI au changement d’état d’esprit, mais aussi sur un plan personnel, un oui au changement que j’espérais dans ma vie. En outre, ce nom fait référence à « Waouh ! » cette exclamation exprimant l’admiration automatiquement suscitée face à l’authenticité des produits que nous proposons. 

Quelles sont les stratégies que vous implémentez pour vous démarquer dans un domaine aussi concurrentiel que la cosmétique ? 

Le domaine de la cosmétique est certes concurrentiel, mais quelque peu en manque d’authenticité. Voilà notre stratégie : l’AUTHENTICITÉ. D’où le slogan « Be Authentic ! ». 

Comment et où vous procurez-vous en matières premières ? 

Toute notre matière première nous est fournie par des entreprises locales. Nous sommes une jeune entreprise de production de produits cosmétiques naturels à cet effet, nos fournisseurs se recrutent notamment parmi des artisans camerounais fabricant localement cette matière première. Il s’agit notamment des huiles végétales (karité, cacao, noix de coco, ricin, neem), du lait de chèvre, du miel, du curcuma, du café, de l’aloès, etc.  

Qui s’occupe de la fabrication de vos produits ? 

Une équipe chargée de la production. Nous faisons nous-même nos produits. 

Quelle est la composition chimique de vos produits ? A-t-elle été approuvée ? Si oui par quel organisme ? 

Nos produits contiennent essentiellement des ingrédients naturels, notamment les bases pour un savon, (eau, soude, huiles végétales, huiles essentielles…) pour des crèmes (hydrolats, huiles végétales, huiles essentielles…) Les dosages et compositions sont en cours de validation à l’ANOR. 

Quel a été le processus de dépôt du brevet de vos produits ? Comment s’est déroulé le processus de mise sur le marché ?

Nos produits ne sont pas encore brevetés. Bien que le processus de validation soit très coûteux, ils sont en cours de validation à l’ANOR. Nous y procédons progressivement. 

Au sujet de la distribution, nous travaillons avec des points de vente essentiellement MIC (Made In Cameroon), des instituts de beauté, des revendeurs indépendants, ainsi que des pharmacies. 

Avec l’actualité ambiante sur les questions de cosmétique, quel est le regard que portent les consommateurs sur vos produits ? en êtes-vous inquiétés ? 

Nous ne sommes pas inquiétés. Nos produits sont naturels et ne sauraient constitués une menace pour la peau que nous avons pour objectifs de protéger. 

Quels sont les produits que vous proposez ? à quel type de peau correspond chacun ? 

Nous proposons des savons surgras saponifiés à froid, des lotions toniques,  des sérum hydratant anti taches pigmentaires, des gommages corporels et visages ainsi que des crèmes corporelles, correspondant à tous types de peau.

Sur quelle base orientez-vous vos clients vers l’utilisation d’un produit en particulier?

Quand nous recevons un client, nous lui proposons un produit précis sur la base d’un diagnostic de sa peau et des problèmes de celle-ci. 

Quelles sont les valeurs que prône votre entreprise ?

Chez Waaw Cosmetics, il s’agit de se rapprocher davantage de notre cible en lui proposant des produits simples et opérants pour une routine minimaliste et efficace

Les skin care sont généralement reconnus comme étant l’apanage des femmes. Votre clientèle est on l’imagine majoritairement féminine. Mais des hommes qui ont leur moment de beauté ; ça existe chez vous ? sont-ils constants dans cet exercice ? 

Oui bien-sûr ! Étonnamment nous avons un grand nombre de clients masculins qui chérissent leurs moments de beauté. 

Que pensez-vous de la dépigmentation ? Êtes-vous déjà parvenue à dissuader des client(e)s à ce sujet ?

Nous ne sommes pas en faveur de cette pratique. La preuve est que nous ne proposons aucun produit éclaircissant. Au sujet de la dissuasion de certains clients, nous dirons que ce combat est long mais évolue dans le bon sens. Petitement, nous parvenons à nos fins. 

Vous êtes naturellement très claire de peau. Comment réagissez-vous face à une cliente qui vous dit vouloir obtenir votre coloration? 

Déjà, je ne me mets pas en avant pour présenter mes produits au risque d’en dérouter plusieurs. Toutes les carnations trouvent leur compte chez nous. 

Quels sont les points de distribution de vos produits ? 

A YAOUNDÉ, nous avons 4 points de vente ; à la boutique MIC Exclusif stuff store à mini prix bastos, la boutique  de cosmétique VISA MIRA Enzo à Odza en face du supermarché Deslys non loin du Terminus, à Express Union Quartier Fouda à la boutique MIC Makarion et à l’Institut de beauté Ange et Audrey Tsinga à côté du Supermarché max.

A Douala, nous sommes à la pharmacie du centre à Akwa face résidence la falaise, au Concept store VOODART au Douala Grand Mall et à Bonamoussadi à l’institut de beauté GG près de la pharmacie Kotto.

Pour vous, que représente l’entrepreneuriat pourquoi avez-vous choisir d’entreprendre ? 

L’entreprenariat c’est savoir gérer le stress, faire passer le confort/la satisfaction des autres (l’État, les clients, la banque, les fournisseurs, les employés) avant le sien. Je crois qu’une fois que cette règle est comprise et intégrée, on est prêt à entreprendre. Ce message, je voudrais l’adresser à tout entrepreneur réel ou potentiel. 

Quant à moi, je dirai que je n’ai pas choisi l’entrepreneuriat ; il est inscrit dans mon ADN. Cependant  je ne suis pas encore complètement sortie du salariat. J’aime bien l’équilibre que les deux m’apportent. 

Quelles sont vos difficultés et inversement quelles sont vos facilités ?  

Je n’ai pas trop envie de me plaindre. Toutes les étapes du processus sont palpitantes et ont leur lot de réalité. Mais jusqu’ici, ça va pour le mieux. 

Quelles sont les perspectives de WAAW? 

Nous souhaitons grandir davantage, étendre notre circuit de distribution, recruter davantage. Et tout ceci ne pourra être possible que si la clientèle que nous voulons authentique se montre satisfaite.  

Un proverbe, un verset qui vous booste ? 

« On n’est mieux servi que par soi-même ». 

Propos recueillis par Danielle Nganou. 

Laisser un commentaire