22 femmes qui font bouger les lignes au Cameroun.

Dans le cadre du mois de la femme, Jeunesse du Mboa a trouvé important de valoriser et de promouvoir ces jeunes femmes qui par leurs activités respectives, bougent les lignes de l’environnement économique et qui contribuent à redorer le blason du Cameroun tant sur le plan national qu’international. .

Elles sont issues de divers domaines ; elles sont femmes de communication, marketing et médias, avocates, cadres, femmes d’affaires, ingénieures, cheffes cuisinières. Elles sont jeunes, ambitieuses et se démarquent par leur détermination et par la passion qui accompagne chacune de leurs entreprises. Dans le cadre du mois de la femme, Jeunesse du Mboa a trouvé important de valoriser et de promouvoir ces jeunes femmes qui par leurs activités respectives, bougent les lignes de l’environnement économique et qui contribuent à redorer le blason du Cameroun tant sur le plan national qu’international. . 

Dans le domaine de l’agroalimentaire au Cameroun, elles excellent. Leur activité pour certaine est née dans leur cuisine ou est parti d’un constat des plus ordinaires. Avec détermination et travail, elles sont les têtes de proues d’usines de fabrication. Mères, elles apportent leur contribution à la nutrition et à l’hygiène alimentaire de milliers de personnes.  

Naomi Dinamona : une jeune aux multiples casquettes 

Ambitieuse et inspirante, Naomi Dinamona a plusieurs cordes à son arc d’entrepreneuse. Ingénieure en électricité, elle est à l’initiative de trois entreprises qui ont réussi à se faire adopter par les populations camerounaises. Installées au Cameroun, ses entreprises apportent des solutions durables aux problèmes que rencontrent les différentes cibles de celles-ci Tout d’abord, la plus connue de ses entreprises est celle née en 2019 et portant le prénom de sa première fille, qui lui donna d’ailleurs l’idée de projet.

En effet Leelou Baby Food naît dans sa cuisine où elle confectionnait des plats pour son nourrisson Leelou. Les plats appréciés par l’enfant l’ont encouragé à les proposer à d’autres mamans qui ont apporté des retours positifs. C’est ainsi que naît cette entreprise qui aujourd’hui emploie de nombreux jeunes camerounais. Disponible dans les pharmacies et certaines grandes surfaces, les pots de Leelou sont un vrai régal pour les bébés. Elle est par ailleurs promotrice de My Clever  Electric Technologies qui est une entreprise d’ingénierie de génie électrique spécialisée dans le management de l’énergie électrique des automatismes. Fondée en 2017, My Energy Clever est une solution de management et de pilotage intelligent de l’énergie permettant aux industriels et même aux particuliers de consommer mieux et moins d’énergie en gardant le même niveau de confort et de productivité. Naomi Dinamona est également promotrice de For Kids, une entreprise spécialisée dans la promotion du bien-être des enfants afin d’éveiller et développer leur curiosité, créativité, vocabulaire et culture à travers des livres et activités taillés sur mesure. En effet, il s’agit d’activités et ateliers créatifs à thème, de peinture, de botanique, des livres pour apprentissage de lecture, d’écriture et de coloriage, etc. 

Récipiendaire du prix de l’entrepreneuriat social par Orange Cameroun en 2018, elle a remporté la même année le « prix spécial de la fille digitale », lors de la première édition de la start-up innovation challenge pour le concept Clever Home. En 2021, elle remporte le second prix du concours EDF Pulse Africa à Paris une fois de plus avec le projet My Energy Clever.   

Aïcha Noucti Kadji : la femme pour qui les épices n’ont plus de secrets 

Passionnée dès la jeunesse d’alimentation et de produits manufacturés, Aïcha Kadji est diplômée en Science de gestion de l’illustre École des Hautes Études Commerciales de Montréal (HEC) au Canada ainsi que de de l’ESGCI, prestigieuse école de commerce de Paris. Entreprenante, elle est en 2013 à l’initiative de Keuni Foods, une entreprise spécialisée dans la transformation agroalimentaire, notamment la production et la commercialisation d’assaisonnements de la marque « Secret ». Pour ne pas suivre la tendance présente sur le marché, elle s’affirme en tant que leader et propose son produit sous forme pâteuse, prêt à l’emploi et pouvant être utilisé pour les marinades, fritures et braises de viandes, poissons et crustacés, poulet et autres viandes blanches. En effet, il s’agit d’un concentré d’épices camerounaises tels que l’ail, l’oignon, le pèbè, le djansang, les rondelles, le poivre de Penja etc., produits issus du milieu rural participant ainsi au développement de l’économie rurale et à la valorisation des produits du terroir. 

L’idée de création de cette entreprise lui vient après un séjour aux États-Unis, environnement dans lequel les épices africaines sont quasi inexistantes. Avec la somme de 500.000 frcs, elle décide de créer son entreprise laquelle 9 ans plus-tard emploie de nombreux jeunes camerounais dont la majorité est issue de l’École Supérieure d’Agro-industrie de N’Gaoundéré. Modèle de réussite, les produits « Secret » d’Aïcha sont commercialisés sur l’ensemble du territoire national ainsi qu’à l’étranger, au Gabon, en Belgique et en France notamment. Passionnée cette jeune camerounaise issue de la lignée de l’homme d’affaire Kadji a le business dans le sang et a pour ambition de servir les épices du terroir sur toutes les tables du monde. 

Agatha Achindu : une mère qui nourrit les bébés

Installée depuis plus de quinze ans à Atlanta aux USA, Aghata Achindu est une informaticienne de formation, cheffe de cuisine et entrepreneure camerounaise à la tête de Yummy Spoonfuls

C’est à la naissance de son fils en 2004 que naît l’idée de création de son entreprise. Réfractaire à la cuisine américaine dont les intrants sont pleins de produits toxiques, elle préfère cuisiner elle-même les repas de son fils à partir de fruits et légumes minutieusement sélectionnés. Elle propose ces pots aux femmes de sa communauté qui les adoptent tout de suite c’est ainsi que son entreprise prendra progressivement forme. Constante et se perfectionnant de plus en plus dans les repas pour tout-petits, elle est recommandée par plusieurs femmes et est invitée afin de coordonner de nombreux séminaires et ateliers de formation en cuisine dans des hôpitaux et partout ailleurs avec pour cœur de cible les potentielles et nouvelles mamans. 

C’est ainsi qu’en septembre 2006, son entreprise Yummy Spoonfuls prend totalement forme. Elle propose les petits pots 100% biologiques en 31 saveurs pour le bonheur des parents et des nourrissons, consommateurs directs. En 2019, Cookie Magazine présente Yummy Spoonfuls comme étant le N°1 de la nourriture pour bébés aux États-Unis. Des États-Unis où elle est installée, elle porte haut le blason du Cameroun sa terre natale où elle a acquis l’habitude de consommer des repas à bases d’ingrédients issus des champs de son père. 

Fien Rosette Fomunung : jeune industrielle camerounaise 

Fondatrice en  2017 de l’entreprise Kayvey Nutri foods spécialisée dans la nutrition infantile, rien ne prédisposait cette diplômée en Sciences Sociales de l’Université de Buea à embrasser ce métier. Fort de son ambition et de son but de lutter contre la malnutrition infantile avec des régimes équilibrés et à faible coût, elle se lance dans la production des repas organiques et nutritifs pour bébés, nourrissons et adultes. La qualité de ses produits lui permet de remporter en 2017, le troisième prix du concours du Grand Prix de l’innovation au PMEXCHANGE 2017 à Douala. 

Ingrid Delchelle Ngoune : entre fourchettes bio et aiguilles

Ingrid après l’obtention de son baccalauréat à Douala poursuit ses études à la Coventry University en Angleterre. Elle a été confrontée à de nombreux problèmes de surpoids qui ont eu des impacts négatifs sur sa santé mentale. Après s’être attaquée à son problème, elle décide en 2018 de créer D-fit, une entreprise spécialisée dans la cuisson et  la livraison de plats 100% diététiques. 

Son objectif à travers son entreprise est de promouvoir les effets positifs d’une bonne alimentation ainsi que d’une bonne activité physique sur le processus de perte de poids. Très vite ses produits sont adoptés ce qui lui permet de mettre sur pied une supérette (Superette D-fit) ainsi qu’un restaurant diététique dans la ville de Douala.   Elle offre par ailleurs des cours de sport en groupe et privée ainsi que des cours de cuisine diététique et des programmes minceurs. C’est dans le cadre de cette lutte contre le surpoids qu’elle co-fonde l’association à but non lucratif  Action Contre les Maladies Métaboliques (ACMM)

Entrepreneure dans l’âme, elle est également à l’initiative, de la marque de vêtements Dirin_Cameroun Par ailleurs, elle est à la tête de home craft 237, une société de rénovation et de décoration intérieure. Ingrid Ngoune est pleine d’énergie et déterminée à atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée à travers ses différentes entreprises. 

Leurs visages, leurs voix et leurs noms ont une aura prépondérante dans l’univers audiovisuel camerounais. Femmes de médias, elles sont également de ferventes entrepreneures qui se démarquent par leurs différentes actions. Un amour pour les médias, la communication et le marketing, un amour pour la valorisation du savoir-faire féminin. 

Rolande Kammogne : une ‘‘vox’’ pour la promotion et la valorisation du continent africain.

Ingénieure en mathématiques, statistiques et systèmes de gestion de l’Université de Columbia aux États-Unis, productrice TV et entrepreneure, Rolande Kammogne est une jeune camerounaise qui brille de mille feux dans l’univers audiovisuel africain. Installée à Londres en 2007, elle y fonde en 2008 Vox-Africa, la première chaîne de télévision panafricaine.

Bilingue et indépendante, Vox Africa a encore pour ambition, 14 ans après sa création d’être la référence en terme de médias pour la promotion d’une image de marque authentique et africaine. 

Employant de nombreux et talentueux jeunes, Vox  Africa  s’est donnée pour challenge de porter la voix de l’Afrique sur l’échiquier mondial. Toujours dans son élan de panafricaniste, Rolande se lance le défi de produire la célèbre émission créée par John de Mol dans un contexte typiquement africain. C’est ainsi qu’en  2016, la première édition de The Voice Afrique Francophone est diffusée sur les antennes de sa chaîne de TV. Cette première édition connaît un succès total si l’on s’en tient à l’audience dont il a fait l’objet oscillant autour de dizaines de millions de téléspectateurs.

Yolande Dorothée Okodombé Bodiong : patronne de médias 

Une fois son baccalauréat A4 Espagnole obtenue au lycée de Nkoldongo de Yaoundé, elle poursuit ses études à l’Institut de Technologies et de l’Information de Douala d’où elle décroche son BTS en marketing et communication en 1996. Sa carrière professionnelle débute à Camair Co, compagnie aérienne camerounaise dans laquelle elle occupe le poste d’hôtesse de l’air de 1997 à 2008.

En 2010, elle obtient un MBA de l’École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales (ESSEC). Sa fibre d’entrepreneur se manifeste en 2009 lorsqu’elle crée OPTIONS, une entreprise spécialisée dans la communication audiovisuelle et qui est à l’initiative du talk-show Engrenage diffusé sur les antennes de Canal2 International. En juillet 2012, elle crée la société de production audiovisuelle Maraboo, spécialisée dans la production audiovisuelle, le conseil en communication et les relations publiques. En 2019, Yolande Bodiong met sur pied la chaîne de télévision numérique Sun+TV. Avec ses entreprises, cette ancienne joueuse de Hand-ball de l’équipe de la CNPS emploie de nombreux camerounais, contribuant ainsi à la valorisation du secteur audiovisuel au Cameroun. 

Wetche Youbi Christelle-diane : la spécialiste

Diplômée en Journalism and mass communication de l’Université de Buea et titulaire d’un Master en Communication et Action Publiques Internationales obtenu à l’Institut des relations Internationales du Cameroun (IRIC), Youbi Christel est une jeune camerounaise qui se démarque dans l’univers du leadership en Afrique.

En effet, elle est membre de plusieurs associations tant sur le plan national qu’international et y occupe des postes stratégiques. 

Elle est membre de la Jeune Chambre Internationale (JCI- Cameroun) où elle a occupé jusqu’en 2021 le poste de Présidente. En 2019, elle est directrice de la coopération au Conseil National de la Jeunesse. Depuis le 26 février 2022, elle est chargée de la communication de l’Association des Blogueurs du Cameroun.  

Experte en Marketing Digital, dans sa vie professionnelle, elle a occupé le poste de spécialiste de la communication à UNIC Yaoundé. À General Electric, elle a occupé les postes d’analyste commercial Afrique Centrale et de spécialiste du développement des marchés. Entrepreneure, elle fonde en septembre 2018 A&M Consulting

Ruth Tembe: passionnée de communication et d’audiovisuel

Diplômée en Lettres modernes de l’Université de Yaoundé 1, Ruth Tembe se forme dans les métiers de la communication à la Ghana Broadcasting Corporation. Professionnelle de la communication, elle fait ses preuves en Afrique Centrale et de l’Ouest. Ruth Tembe-Epie débute sa carrière en tant que rédactrice au Ghana.

Entrepreneure passionnée de communication et de développement entrepreneuriale, elle fonde en 2011 African Vision Communication  Group (AVICOMM) qui est une agence 360° conseil en communication présent au Cameroun, au Ghana et au Nigéria. Elle est par ailleurs à l’initiative de ELYON HUB and LEWA ( Leading and Enterprising Women of Africa) fondés en 2019. 

Bel Lauretta  TENE : Au service de la promotion des femmes 

Passionnée des questions de leadership féminin, d’autonomisation et d’épanouissement de la femme, Bel Lauretta Tene est également une passionnée de Gestion. Après l’obtention de son baccalauréat G3 en Gestion, elle obtient à l’École Supérieure de Commerce et de Gestion (DGC Congo) un  Bachelor en Management des Entreprises et par la suite un certificat d’Intelligence Économique délivré par Sciences Po Aix. 

Elle occupe de nombreux postes administratifs et décide d’initier en collaboration avec son époux une plate-forme nommée 4D (Dîner-Débat Des Dirigeantes) qui a pour ambition de permettre aux femmes de resauter et discuter des questions de leadership. De même, Dirigeantes en vue diffusée à partir des directs de facebook est une émission mise sur pied dans laquelle elle reçoit des dirigeantes. Également dans le souci de renforcer les capacités managériales des femmes, de développer le leadership des cadres et dirigeantes, l’École des Dirigeantes a été impulsée. Par ailleurs Directrice de Publication de Dirigeantes un magazine spécialisée en ligne, elle y a déjà interviewé plus de 500 femmes cadres et cheffes d’entreprises. Toutes ces activités entrepreneuriales, Bel Lauretta Tene les implémentent concomitamment à sa carrière professionnelle. Entrepreneuse elle encourage les femmes à oser et leur offre la visibilité qu’il faut. 

Carine Sontia : femme de média et de beauté

Avec son Master en étude de la communication obtenu à l’Université de Douala en 2012, Carine Sontia débute sa carrière d’animatrice TV au Groupe Equinoxe par l’émission Youth Inside. Se démarquant par sa passion, son éloquence et ses prises de positions assumées, elle gravit très vite les échelons et intervient dans des magazines à grandes audiences tels que 10-12 Le Zénith à la TV et Bonjour Chez vous à la radio. Figure montante de l’animation au Cameroun, Carine est également Event host et modératrice de conférences.

Entrepreneure et fan de mode, elle fonde en novembre 2016 Short & Pretty Agency qui est une agence évènementielle et de mode. Le concours de beauté Miss Short and Pretty, valorisant l’intelligence et le savoir-faire de la femme petite de taille est une initiative de cette agence. Carine est par ailleurs fondatrice de l’association Short & Pretty Cameroun qui poursuit les mêmes objectifs. Déterminée, elle est à l’initiative de Sontia’s Brain Fashion  Collection. Bien que sa voix manque à ces auditeurs ces dernières semaines, ses entreprises quant à elles continuent de fonctionner pleinement. 

Un environnement majoritairement masculin, un environnement ou peu de femmes s’orientent. Mais elles, elles s’y sont non seulement démarquées, mais encouragent aussi de nombreuses autres filles et femmes à les rejoindre. Il s’agit du digital, de  l’univers de la tech. 

Arielle Kitio Tsamo : une « codeuse » au service de la promotion des jeunes et de la femme. 

Avec la start-up CAYSTI, elle remporte en 2019 le prix de la femme digitale de l’année. En effet, Caysti est un centre d’éveil technologique pour les enfants âgés de 07 à 15 ans. Crée en 2017 par Arielle Kitio Tsamo actrice majeure de l’environnement digital au Cameroun. 

Après l’obtention avec mention de son baccalauréat C au lycée de Biyem-assi, elle obtient un Master en informatique à l’Université de Yaoundé 1 en partenariat avec l’Université de Toulouse. Par son ancrage et son engagement sans faille dans les questions de technologies, elle fonde plusieurs autres associations à l’instar de WIT (Information and technology for women and youth), créée en 2015 et ayant pour but de valoriser les femmes qui se démarquent dans les domaines de la science et de la technologie. Mentor et coach dans plusieurs concours internationaux organisés au Cameroun, elle est une tête de proue dans le domaine de la technologie au Cameroun, comme le prouvent les nombreux prix et distinctions dont elle en est fièrement bénéficiaire, à l’instar de sa nomination en tant qu’ambassadrice Next Einstein de 2017 à 2019, classée dans Forbes 30 under 30 Afrique en 2018, lauréate au Award Tech Women en 2016 elle est également lauréate du prestigieux  Prix Magaret Afrique dans le cadre de la Journée de la Femme Digitale Africaine en 2019. 

La même année elle obtient le prix de l’innovation dans l’éducation délivré par l’UNESCO  et reçoit en 2018 le prix Afrique Innovante de la Fondation Norbert Ségard.  Arielle Kitio est une étoile montante qui a part son abnégation au travail, sa détermination et surtout sa passion pour les TICs pu se créer un nom et une place dans ce domaine majoritairement masculin. 

Charlotte Horore Bell Bebga : une étoile montante de la Tech en Afrique 

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur des travaux en informatique option administration des systèmes et réseaux informatiques, et d’un master en gestion des projets informatiques, Horore Bell débute sa carrière professionnelle en 2011. Ce qui crée en elle le déclic est la faible présence des femmes dans le domaine des TIC suite à son passage en entreprise.

C’est fort de ce constat qu’elle crée en 2015 African Women In Tech Startup (AfricanWITS), une association à but non-lucratif militant pour la transformation digitale des activités des femmes et l’initiation des femmes dans le métier du numérique. Courageuse, déterminée et surtout entrepreneure, elle fonde en 2016 l’agence digitale Likako2.0 ; en 2019, elle co-fonde Likako éducation.

Sa compagnie Likako Group est spécialisée en technologie, télécommunications et éducation. En 2020, AfricanWITS remporte « le grand prix CEMAC » du CAMPUS TEG. Passionnée elle croit au potentiel des jeunes femmes africaines qu’elle n’a de cesse d’encourager. Elle est aujourd’hui à travers ses œuvres une voix incontournable dans le paysage TIC dans la sous-région, telles que le prouvent les nombreuses sélections dont elle bénéficie à l’instar de l’initiative Women In Africa qui la sélectionna en 2020 parmi les 54. La même année, elle fût sélectionnée parmi les 17 femmes qui promeuvent la tech en Afrique.    

Ingrid Mouafo : l’E-solutions à vos problèmes de communication digitale

Diplômée d’une Licence Technologique, Informatique et Réseau, option concepteur développeur Internet et Réseau obtenue à l’IUT  de Bandjoun en 2010 et d’une certification CISCO, CCNA 1&2 obtenue à l’Académie Cisco de l’IUT-FV de Bandjoun, Ingrid Mouafo est une  jeune camerounaise passionnée de Tech et de leadership africain qui prône l’égalité de genre dans son domaine de prédilection.

Elle est récipiendaire de plusieurs certifications à l’instar de la certification du Commonweath obtenue en 2020. Ambitieuse, elle crée en 2013 sa première plate-forme d’e-commerce dédiée à la vente de produits cosmétiques importés. C’est fort de cette expérience et bien d’autres qu’elle fonde en juin 2018 E-solutions qui est une entreprise spécialisée dans la mise sur pieds de stratégies favorisant l’expansion des organisations de toute nature en leur proposant des stratégies  web-marketing taillée sur mesure.  Méticuleuse et très orientée résultat, elle accompagne de nombreuses initiatives telles que MentorLIB. 

Dans le domaine juridique, elles brillent de mille feux au Cameroun et à l’international. Juristes compétentes, elles sont patronnes de cabinets compétents. 

Aurélie Chazai : l’avocate entrepreneure

Avocate aux Barreaux du Cameroun et de Paris, Aurélie Chazai est une jeune camerounaise associée-gérante du Cabinet Chazai & Patners.

Titulaire d’un Master 2 en droit financier de l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, d’un Master en droit fiscal, d’une licence en droit privé de la même Université, elle est membre de plusieurs associations et clubs dédiés à la promotion d’une meilleure pratique des affaires en Afrique. 

Autrefois collaboratrice au sein du bureau parisien du cabinet anglais Ashurst LLP, avant de rejoindre en 2014 le bureau parisien du cabinet américain Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP, Aurélie a eu l’occasion d’intervenir sur des aspects financiers et corporate de nombreux et importants dossiers. De 2012 à 2013, elle était chargée d’enseignement en droit bancaire à l’Université de Cergy pontoise en France. Brillante et ambitieuse, elle s’exprime couramment aussi bien en anglais qu’en français. Cette tête bien faite dans le domaine du droit intervient dans de nombreuses affaires visant à redorer le blason de l’Afrique. 

Basé à Douala, le cabinet Chazai & Patners dont elle est la promotrice regorge de talents compétents aussi bien en conseil qu’en contentieux et accompagnement local des clients sur toutes leurs opérations en Afrique avec une qualité de service correspondant aux standards internationaux. 

Lynda Amadagana Olemba : l’avocate  spécialisée dans le secteur des mines, de l’énergie et des infrastructures. 

Juriste conseil chevronnée, Lynda Amadagana Olemba est à l’initiative du cabinet d’avocats d’affaires A&P (Amadagana & Patners), un cabinet spécialisé dans le droit des affaires aussi bien le conseil que le contentieux. S’occupant d’avantage des secteurs de l’énergie, des mines, des infrastructures et du droit du sport.

Son cabinet offre une alternative locale aux investisseurs, entreprises et au gouvernement souvent contraints de se payer les services de cabinets à l’étranger lorsqu’il s’agit des affaires du secteurs des mines, de l’énergie et des infrastructures. En effet, allier la connaissance des marchés locaux avec les standards internationaux pour fournir le meilleur service aux clients du cabinet sont ses objectifs. Ses perspectives sont d’étendre les marchés du cabinet à l’échelle internationale. Amadagana & Patners est implanté au Cameroun avec deux bureaux situés à Paris en France et à Kinshasa en RDC. 

Membre de plusieurs associations de juristes, elle est titulaire d’un Master en droit international et fiscal obtenu à l’Université de Paris Ouest Nanterre. Elle est également diplômée en droit international et fiscal obtenu dans la même Université. Lynda Amadagana est aussi diplômée de la Haute École des Avocats Conseils. 

Répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs, est l’objectif que se sont fixés ces femmes dans l’exercice de leurs travaux dans le cadre de leurs domaines respectifs à savoir le génie civil et la protection de la nature. 

Sevidzem Enerstine Leikeki : l’activiste au service du développement durable et de la promotion de la femme

Engagée pour le climat et les droits des femmes, Madame Leikeki est une militante écologique et féministe camerounaise très engagée. Fondatrice de Cameroon Gender and Environement Watch (CAMGEW), elle remporte à deux reprises le prix Gender Just Climate Solutions respectivement en 2019 et 2021. 

Elle reçoit également le prix BBC 100 women en 2021. Sa vision est celle d’un monde dans lequel les droits écologiques et socio-économiques des femmes dans le processus de conservation et de subsistance des forêts seront pleinement pris en considération. En effet, elle travaille dans le but de rendre les femmes autonomes , afin que leurs contributions dans l’atteinte des objectifs de développement durable soient concrètes. Elle a fortement œuvré à l’éradication du phénomène de trafic d’enfants dans la région du Nord-ouest Cameroun et son organisation permet également aux femmes d’échapper aux effets néfastes de la violence conjugale.

Dans son élan de protection et de conservation de la nature, elle s’implique en tant qu’écologiste dans la plantation des arbres et avec son association, l’on compte à son actif près de 86.000 arbres plantés afin de contribuer à l’atténuation du Changement climatique. Diplômée d’un Master en droit obtenu à l’Université de Yaoundé 2, elle a également des diplômes en analyse des conflits et négociation, et en agro-foresterie. Ses actions sont visibles sur le terrain où ses formations et ses prises en charge permettent justement d’obtenir l’autonomisation des femmes et une implication plus accrue dans la protection de l’environnement. 

Ghislaine Tessa Ketcha : militante à travers les BTP de développement durable

Promotrice de Millenium immobilier, passionnée de BTP et fervente militante pour le  développement durable, Ghislaine Tessa promeut la construction de maisons écolo au Cameroun. Convaincue par son projet, elle offre à travers ses œuvres la possibilité de crédibiliser ses aspirations en termes de construction au Cameroun.

Diplômée de l’École Spéciale des Travaux Publics de Paris et titulaire d’un MBA obtenu à la Sorbonne Business School, elle est à l’initiative de Millenium Immobilier SA, une entreprise de BTP spécialisée dans l’éco-construction. Comme principal matériau, Ghislaine Tessa utilise l’écobrik, une brique de terre spécialisée. Ses réalisations lui valent de plus en plus d’appréciations et elle recrute d’avantage de clients. Elle entend vulgariser son offre afin que l’éco construction se répande au sein des habitudes des uns et des autres. L’adoption de cette attitude permettra de d’assurer le bien-être des générations actuelles sans toutefois compromettre celui des générations futures. L’impact direct qu’elle souhaite avoir dans la lutte contre les changements climatique sera ainsi atteint. 

Dans le domaine de la Banque et des finances au Cameroun, elle est une référence et un modèle pour de nombreuses jeunes filles et femmes. 

Gwendoline Abunaw : la banquière qui gravit les échelons 

Diplômée de l’Université de Buea et titulaire d’un Bachelor en Banque et finance et d’un MBA en finance obtenu à l’Université métropolitaine de Londres, Madame Abunaw est une brillante banquière. Elle débute sa carrière en 1998 à la Standard Chartered Bank comme analyste.

Elle rejoint ensuite l’équipe bancaire du CitiBank en 2005 avant de marquer son retour à Ecobank Cameroun en 2011. Jeune pleine d’ambition et talentueuse, elle est en 2015 nommée Directeur Générale Adjointe d’Ecobank Cameroun puis Directeur Générale en juin 2017. 

En 2021, elle a été nommée à la tête du cluster CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée-Equaoriale, Tchad et Sao-Tomé) du groupe bancaire panafricain où elle est désormais appelée à superviser l’ensemble des activités commerciales au sein du pôle CEMAC. Au long sa carrière, elle a occupé divers postes dans le secteur financier et bancaire à l’instar de cadre supérieur, responsable de la réglementation et des risques liés au travail etc. Les performances professionnelles qu’elle engrange lui valent toutes ses nominations ainsi que le prix Barely’s bank qu’elle a reçu en 2001. 

Son parcours riche et plein d’enseignement est une interpellation car elle gravit ainsi les échelons dans un environnement au sein duquel les femmes doivent fournir davantage d’efforts afin de ne pas être des suiveuses ; mais se faire remarquer positivement et être appréciées à leur juste valeur. 

Patronne d’entreprises immobilières et de logistique et transport, elles ont gravé  leurs noms dans l’univers entrepreneurial camerounais.

Caroline Ngouchinghe : l’entrepreneure immobilière qui  vise haut

Femme ambitieuse et passionnée d’immobilier, Caroline Ngouchinghe  est la patronne de SCI Saligny et Cittma, une entreprise qui réalise des infrastructures immobilières dans plusieurs villes du Cameroun à l’instar de Douala, Yaoundé, Bafoussam, Buea, etc. 

En effet, entre centre commercial comptant plus de 200 boutiques, plusieurs salles de fête allant de 300 à 1.000 places, des bureaux, appartements et studios meublés et non meublés ; piscines sécurisées, espace vert, parking de plus de 500 places sécurisés, les infrastructures offerts par l’entreprise sont ultramodernes. Son but à travers cet ambitieux projet est de contribuer fortement à la réduction du taux de chômage au Cameroun en créant des emplois directs et indirects, et également  de participer à l’expansion des infrastructures immobilières de luxe qui contribuent à l’embellissement du paysage camerounais et entretient le cycle de l’économie

Salamatou Bantse : la mobilité et la location de véhicules au Cameroun

Rien de son parcours académique en chimie ne la prédestinait à être une as dans le domaine de la logistique et du transport. En effet, Salamatou Bantse est Directrice Générale de Pomme Rouge, une société basée dans la ville  de Douala et spécialisée dans la location de véhicules aux entreprises.

Femme brave et professionnelle, sa société apporte la solution qu’il faut à de nombreuses entreprises en matière de mobilité. Dans sa stratégie, elle promeut un service de proximité et mise sur un traitement privilégié de sa clientèle, au rang desquelles on peut compter Total, Huawei, Cimaf, Citibank. Ambitieuse, elle ne compte pas s’arrêter là, son vœux est de promouvoir son entreprise afin qu’elle puisse être une référence en terme de mobilité et de location de véhicules au Cameroun. 

Le monde du show-biz compte de nombreuses femmes situées « devant les projecteurs » ; elle est la femme de l’ombre, celle qui active en douce toutes les batteries pour que l’artiste fasse exploser son talent et atteigne la notoriété qui fera de lui un immortel. Elle, c’est Esta. 

Esther Diane Naah : la musique dans la peau

Esther Diane est une jeune talentueuse et ambitieuse camerounaise qui œuvre à la promotion et la valorisation du Label Cameroun dans le domaine de la musique au sein duquel elle est plongée depuis 2013. Grande fan de musique, elle met sur pied la plate-forme Mboa Urban qui produisait des célèbres compilations de Mboa Tape. Elle est depuis 2019 Directrice de création à l’Agence Impérial, une entreprise dont elle est co-fondatrice. 

À ce poste, elle est chargée du développement du Label Empire Company dans les aspects de la production, du Management, de la distribution, de l’évènementiel et des partenariats commerciaux. Elle est titulaire d’un Master Pro Accounting and Business Management obtenu à IUSM.  Elle est par ailleurs diplômée en Marketing de l’École Supérieure de Management en Alternance et d’Économie à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Profondément passionnée d’art et spécifiquement de musique et d’évènementiel, elle est à l’initiative et a participé à la réalisation de plusieurs projets de grande envergure. Son parcours est la preuve que l’on peut évoluer dans l’environnement du show-biz de manière discrète, efficace et efficiente. Elle a de grands rêves pour la culture camerounaise qu’elle souhaite fait éclater aux yeux du monde.

Jeune footballeuse talentueuse, elle est l’un des noms les plus connus du football camerounais à l’international. Dans son ascension fulgurante, Nchout Ajara a un grand cœur qu’elle n’hésite pas à mettre au service des autres et des couches défavorisées spécifiquement. 

Nchout Ajara : footballeuse au grand cœur!

Au poste d’attaquante, Nchout Ajara l’internationale est une footballeuse camerounaise talentueuse. En effet, elle débute sa carrière à l’École Franck Rollycek de Douala en 2011. À l’international, le premier club dans lequel elle évolue est le FC Energiya Voronej en Russie. .

Elle roule ainsi sa bosse dans plusieurs sélections étrangères jusqu’aujourd’hui qu’elle est engagée avec le club espagnol Atlético Madrid. Avec la sélection nationale camerounaise, l’aventure débute véritablement en 2010 lors du Championnat d’Afrique en Afrique du Sud. Parlant de ses palmarès, elle est tour à tour vice-championne de Russie en 2013, vice-championne de Norvège en 2019 et en 2020, elle en est non seulement vice-championne mais aussi vainqueur. Nchout Ajara est en sélection finaliste du championnat d’Afrique respectivement en 2014 et 2016 et troisième de la Coupe d’Afrique des Nations en 2018.

Elle est également meilleure buteuse du championnat de Norvège en 2020. Passionnée de football, elle poursuit majestueusement sa carrière. Dans son élan de bienfaitrice et de philanthrope, elle a offert en 2019 sa prime suite à la victoire face à la Côte-d’Ivoire, aux sinistrés de Gouachié. Par ailleurs, elle est à l’initiative d’une campagne de charité à l’endroit des populations défavorisées du Nord. En effet, elle a mis sur pied une campagne relative à la consultation ophtalmologique et à la distribution des verres de correction à plusieurs familles défavorisées. 

Chacune de ces femmes dans son domaine d’activité se fait remarquer positivement et marque ainsi à l’encre indélébile, son nom dans le livre d’or des belles carrières professionnelles au Cameroun, ainsi que de l’entrepreneuriat féminin. Elles réussissent parce qu’au-delà d’être passionnée par ce qu’elles font, elles y mettent une bonne dose de leur énergie. En effet, elles travaillent sans relâche pour parvenir à se distinguer au sein d’une société laissant encore paraître des traces de patriarcat. 

Danielle Nganou

1 Comment

Add Yours
  1. 1
    Njende Irene

    I am proud of who we are Cameroonian women. Together we shall make Cameroon great. My dream is to join you pop our colors and diversity on these premiers someday….

Laisser un commentaire