Les femmes rurales, une main nourricière capitale

Renforcer l’action en faveur de la paix, de l’accès à la terre, au financement, pour le relèvement des femmes et filles vivant en milieu rural en contexte de crise

« Les femmes rurales cultivent une alimentation de qualité pour tous », c’est le thème retenu  cette année pour la vingt-sixième journée internationale de la femme rurale à travers le monde. Mais au Cameroun, un autre thème a été choisi en rapport avec l’actualité qui concerne le pays

« Renforcer l’action en faveur de la paix, de l’accès à la terre, au financement, pour le relèvement des femmes et filles vivant en milieu rural en contexte de crise ».

Deux thématiques qui se distinguent sur la forme, mais sur le fond montrent la place de la femme rurale dans le bien-être des populations. 

La crise qui frappe les deux parties anglophones du Cameroun en est une parfaite illustration. De nombreuses activités agricoles sont aujourd’hui en arrêt, les répercussions dans le tissu social sont visibles avec la pénurie de certains produits sur le marché. Le gouvernement camerounais en a donc profité de cette journée pour célébrer ces femmes qui n’arrivent plus à vivre de leurs activités. Au-delà de ce 15 octobre qui est la journée pour rendre hommage à ses mains nourricières, de nombreuses associations à travers le monde militent auprès des gouvernements pour une meilleure prise en compte de la condition de vie de ces femmes rurales. Chaque année à la même date, elles unissent leur voix pour porter leurs nombreuses réclamations parfois ignorées.  

Charles Binelli

2 Comments

Add Yours

Laisser un commentaire