Frida choco bronzé : mon rêve c’est d’être actrice

Ce n’est pas le schéma que les acteurs ont choisi, c’est plutôt ce schéma qui s’est imposé à eux.

Humoriste, comédienne, modèle photo, mannequin et danseuse, elle séduit par son originalité. Découverte sur Facebook en 2019, la jeune femme est aujourd’hui une figure incontournable de la nouvelle génération de comédiens camerounais. À la veille de la sortie de sa web-série Lady ngo mading, nous sommes allés à sa rencontre pour faire découvrir le personnage atypique de frida choco bronzé

Bonjour, Frida. Merci de nous accorder cette interview. Peux-tu te présenter à nos lecteurs? On connaît Frida choco bronzé la comédienne, mais qui se cache derrière  celle-ci (comment te définirais-tu)?

Frida est une jeune femme ordinaire. Il n’y a pas vraiment de différence entre frida choco bronzé la comédienne  et Frida la fille que les gens connaissent. Je dirais que je suis une personne drôle, passionnée, ambitieuse.

Raconte-nous vos débuts dans la comédie et ton parcours jusqu’ici ?

J’avais l’habitude de m’amuser à faire des vidéos drôles que je partageais à mon entourage, mais rien de sérieux à l’époque. Tout commence après le décès de ma maman en août 2018. Le seul moyen que j’avais trouvé pour faire revivre ma maman et rester près d’elle c’était d’incarner son personnage.

J’ai commencé à faire des vidéos avec ses kaba, j’ai pris son nom de jeune fille, Ngo Mading, et tout ce que je fais s’inspire d’elle. En janvier 2019, mon entourage me conseille de créer une page pour partager mes vidéos et c’est comme ça que la page se créée. Dès les premières vidéos, j’ai reçu énormément de bons retours. Les gens appréciaient ce que je faisais et c’est ainsi que c’est aller de fil en aiguille.

IMG_9001-1.jpg

En dehors de la comédie  as-tu d’autres activités (études, travail, passion, etc.)?

Oui bien évidemment. Je suis mannequin, modèle photo, danseuse et étudiante en droit. 

Récemment ta page Facebook de plus 400.000 abonnés a été piratée. Comment as-tu vécu ce moment ?

Cela a été l’un des pires moments de ma carrière. Ça a vraiment été un coup dur.  J’avais l’impression que tout ce pour quoi je me suis battue partait en fumée. J’étais vraiment au plus bas moralement parlant. Quand je vois comment je travaille acharnement et du jour au lendemain je perds tout, en un clic, vous pouvez imaginer le choc. Mais fort heureusement j’ai appris, je me suis relevée et je reviens encore plus forte.

Parle-nous de ton passage à Sun TV. On t’a connu comédienne puis animatrice d’émission web tv. Comment en es-tu arrivée là ?

Alors je rencontre Yolande Bodiong lors de mon passage à l’émission After Sun. Elle a beaucoup apprécié et après nous sommes restées en contact. C’est une mère pour moi et je l’apprécie énormément, elle a été et continue d’être un grand soutien pour moi. 

On a appris le lancement très prochainement de ta web-série. Que peux-tu nous dire plus à propos (de quoi parle la web-série, et pourquoi as-tu décidé de te lancer dans cette aventure)?

239449929_119352430444691_6127916521831595594_n.jpg

La web-série Lady Ngo Mading sera disponible à partir de lundi 30 août 2021. C’est un projet que je nourris depuis des années et, n’eût été les difficultés que j’ai rencontrées, je l’aurais lancé bien avant. Elle parle de la vie de tous les jours, elle aborde toutes les thématiques du quotidien. Si  vous avez l’habitude de suivre mes vidéos, vous aurez un aperçu de cela. J’ai gardé le même état d’esprit.

Qui va produire et réaliser ta web-série ?  Et est-ce que tu as collaboré avec d’autres acteurs du cinéma et de la comédie? Verrons-nous des visages connus ?

En attendant de m’auto-produire, je collabore avec la maison de production GSV Love Production. Pour cette aventure je me suis entourée de bonnes personnes. Des personnes talentueuses et qui croient en moi. Concernant les collaborations, je préfère ne pas en dire plus pour l’instant. Vous découvrirez le moment venu.

En regardant le parcours de la nouvelle génération d’acteurs camerounais, on voit que tous ont le même parcours : de la web-série au cinéma. Serais-tu en train de retracer le même schéma ?

Ce n’est pas le schéma que les acteurs ont choisi, c’est plutôt  ce schéma qui s’est imposé à eux. Actuellement c’est ainsi que fonctionnent les choses. Il faut d’abord montrer ce dont tu es capable afin d’attirer l’attention et espérer être repéré par un producteur. Encore que même là il faut passer le casting. Chacun essaye d’atteindre ses objectifs à sa façon. 

  1. Personnellement, envisages-tu de faire carrière dans le cinéma ?

Est-ce que toi tu  me vois dans le cinéma ? (rire). Plus sérieusement, le cinéma est mon objectif premier en ce moment. J’ai toujours voulu être actrice et j’espère pouvoir avoir l’opportunité de le faire. 

  1. Comment vois-tu ton avenir dans 5 ans, as-tu d’autres projets en gestation ?

Avec un peu plus de kilos (rires). Je me vois plus mature dans mon domaine et en tant que personne.  J’ai plein de projets sur lesquels je travaille  et je prie le Seigneur de m’accorder de les réaliser. Avec le temps vous en saurez davantage.

Tu es aujourd’hui compté parmi les influenceurs de ton domaine. Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à tous ceux qui désirent se lancer dans ce domaine ?

Je leur dirais de croire en eux, en ce qu’ils font, mais surtout de travailler acharnement. De nos jours les gens veulent tout à l’instant or, ce n’est pas ainsi que ça marche. Enfin je dirais la prière, car sans la grâce de Dieu rien n’est possible.

1 Comment

Add Yours

Laisser un commentaire