CAMEROUN : L’HÉPATITE NE PLUS ATTENDRE.

Au Cameroun, l’hépatite cause la mort de 10 000 personnes chaque année. Classé par l’OMS parmi les 17 pays les plus touchés par l’épidémie, avec 80 % d’une population non diagnostiquée, le Cameroun doit comprendre que la lutte contre l’hépatite ne peut plus attendre.

Au Cameroun, l’hépatite cause la mort de 10 000 personnes chaque année. Classé par l’OMS parmi les 17 pays les plus touchés par l’épidémie, avec 80 % d’une population non diagnostiquée, le Cameroun doit comprendre que la lutte contre l’hépatite ne peut plus attendre. 

HEP 2.jpg

L’hépatite est une inflammation du foie qui peut virer à une cirrhose ou un cancer du foie. Les yeux qui jaunissent, les vomissures, la fièvre, les articulations qui font mal, pertes d’appétit, amaigrissement, etc. tels sont les symptômes de l’hépatite, mais qui ne lui sont inhérents cette maladie est d’autant plus dangereuse puisque l’on peut être infecté pendant des années et ne pas faire la maladie. On en distingue au total 5 virus représentés par les lettres alphabétiques A, B, C, D et E.

  • L’hépatite A

L’hépatite A est en générale causée par une eau, des aliments contaminés ou par contact direct avec une personne contaminée. C’est le virus le moins dangereux des 5. Presque toutes les personnes qui sont contaminées en guérissent. Il existe un vaccin efficace contre l’hépatite A néanmoins, l’insalubrité dans certaines zones du monde reste un obstacle majeur pour son éradication. 

  • L’hépatite B

L’hépatite B lui se transmet par transfusion sanguine, le sperme et les liquides biologiques telle la salive, la sueur, etc. Au Cameroun et dans le monde, c’est l’un des virus les plus présents et les plus mortels.  À l’échelle mondiale, l’hépatite cause près de 780 000 décès chaque année. Il existe cependant un vaccin efficace, mais le diagnostic et le cout du traitement dans les pays en voie de développement restent problématiques.

HEP 3.jpg
  • L’hépatite C

On retrouve généralement ce virus l’hépatite C chez les personnes séropositives. Il se transmet par transfusion sanguine, seringues, drogues injectables, les objets tranchants, etc. aussi dangereux que l’hépatite B, il est à l’origine de 350 000 décès chaque année. Bien qu’il n’y ait pas de vaccin, il existe cependant un traitement très efficace.

Ce virus est le plus répandu dans le monde. L’OMS estime qu’il touche 15 à 20 millions de personnes dans le monde. On le retrouve chez plus souvent chez les personnes atteintes de l’hépatite B. Le vaccin du virus B permet également de le prévenir.

  • L’hépatite E

L’hépatite E touche environ 20 millions de personnes dans le monde. Et tout comme les autres virus, les modes de contaminations sont similaires. Il peut aussi se retrouver chez une personne déjà infectée par un autre virus. Malgré qu’il n’existe aucun vaccin, un traitement est tout de même disponible.

l’hépatite au Cameroun

Le Cameroun est classé par l’OMS parmi les 17 pays les plus touchés en Afrique par cette maladie. Notons que près de 80 % de la population n’est pas diagnostiquée selon l Dr Hubert Leundji. Les efforts déployés par le Gouvernement, les ONG et les tierces ne sont, hélas, pas suffisant. Aussi, le gout du traitement reste encore assez onéreux. Pour un pays dont le SMIC s’élève à 36  270 FCFA, débourser 200 000 à 300 000 FCFA reste un exploit à accomplir. Les chiffres donnés par l’OMS font état de 11,9 % pour l’hépatite B et 13 % pour l’hépatite C, soit plus de 2,5 millions de personnes sur 25 millions d’habitants. 

En 2017, une étude menée au niveau national par CAMPPHIA a révélé une prévalence de 8,3 % chez 15à 34 ans. L’an dernier, le gouvernement pour amplifier la lutte déjà menée par le Dr Hubert LEUNDJI avec son l’ONG SOS Hépatite Cameroun, a mis sur pied un document qui détaille le plan d’action de leur lutte jusqu’en 2024. 

LE 28 JUILLET : JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE L’HÉPATITE

La journée mondiale de lutte contre l’hépatite des 10 campagnes officielles de l’OMS en faveur de la santé publique mondiale. Cette date a été choisie en hommage au prix Nobel, le Dr Samuel Baruch Blumberg qui a identifié le virus de l’hépatite B. cette journée a pour objectif de sensibiliser sur la maladie, le bien-fondé du dépistage et informer sur les traitements disponibles. 

Cette année, la journée se célèbre sous le thème « l’hépatite ne peut pas attendre ». En effet, la lutte contre cette maladie omniprésente ne peut plus être reléguée au second plan.il est plus qu’urgent de mettre un accent sur le dépistage des populations. C’est aussi le jour idéal pour porter le plaidoyer qui veut que l’accès au traitement de l’hépatite soit accessible à tous à défaut d’être gratuit. 

Nadia ED

18 Comments

Add Yours

Laisser un commentaire