Blog talk show – Conférence des marques : Les influenceurs, commerciaux, égéries ou prêteurs de visibilité ?

Leur mission ? Inciter les gens à aller sur les sites pour voir les nouveaux produits, les rediriger. Il s’agit là d'utiliser l’influenceur de manière stratégique afin de promouvoir un produit

Lorsqu’on parle de marketing, on parle d’analyser et d’influencer les besoins des consommateurs. Le but est d’adapter l’offre et d’accroitre les ventes. Avec l’impact du digital dans le monde, le marketing digital est devenu le canal d’audience le plus prisé. L’objectif désormais est de faire le Reach, soit faire en sorte qu’un contenu ait la plus grande portée possible, la plus grande visibilité et pour se faire, les marques ont besoin de personnes ayant une grande audience. Ils ont besoin d’influenceurs.

Comme il fut promis à la fin du Grand Atelier Digital, samedi le 28 novembre a eu lieu la dernière partie du Blog Talk Show initiée par Voilà-Moi Consulting. Cette section accueillie par JabaSpace, comme lors du Talk des influenceurs, était une conférence des marques qui portait sur le marketing d’influence ; une grande discussion professionnelle entre d’une part les marques et d’une autre part, les influenceurs, le tout modéré par Atome, dans un espace réduit et un nombre limité de spectateurs constitués de brand manager, directeur marketing et communication, agence et influenceurs tous réunis pour discuter sur des questions bien précises.

Rostand Banzeu ,Thierry Pakeu

Aux questions sur le  recrutement des influenceurs en 2020 à savoir : « qui ? Pourquoi ? Comment ? », Les marques ont longtemps débattu. Avant le confinement, pour les marques il s’agissait d’exister et d’informer. Lorsque le confinement fut confirmé, il était désormais question de se réinventer.  Il fallait donc pour ce faire trouver une autre façon d’interagir avec le consommateur. La solution toute trouvée était de passer l’information via le biais des réseaux sociaux. Selon Thierry PAKEU, brand Manager Guinness, il fallait réorienter les consommateurs sur les sites et c’est en ça qu’interviennent les influenceurs locaux.

Leur mission ? Inciter les gens à aller sur les sites pour voir les nouveaux produits, les rediriger. Il s’agit là d’utiliser l’influenceur de manière stratégique afin de promouvoir un produit. Propos que Rostand BANZEU rejoint en rajoutant que les marques doivent se connecter aux consommateurs en passant par les influenceurs si nécessaire mais le plus important est de bâtir une relation de confiance.

Cédric Ndawa

A son argumentaire, Cédric NDAWA acquiesce. Entre l’influenceur qui porte le produit et la marque qui crée ledit produit, il doit y avoir affinité tant sur le plan des valeurs que dans la façon de faire. L’homme influent ne partage pas forcément pour la rémunération. Selon lui, c’est une question de compatibilité, de préférence ou de coup de cœur. Seulement, pour collaborer avec une marque il faut déjà savoir ce que recherche la marque en question.

Roger Andang

C’est sans réserve que Roger ANDANG, digital coordinator MTN s’est empressé de contrer ce qu’a dit Thierry plus haut concernant le Reach. Il n’est plus uniquement question de recruter l’influenceur pour toucher le plus d’audience. Désormais les entreprises sont regardantes.

Elles sélectionnent avec qui elles veulent travailler. Il est question de trouver l’influenceur approprié pour un travail donné. Ce dernier doit être capable d’encourager sa communauté à devenir des consommateurs en plus de pouvoir insérer de temps en temps du contenu publicitaire dans son contenu quotidien sans toutefois désaxer ses abonnés.

L’intervention de Laura Dave, invitée spéciale a permis de répondre à la question de savoir si les influenceurs peuvent travailler avec plusieurs marques. Réponse apportée par Muriel Blanche qui soutenait que c’était tout à fait possible tant que d’une part les marques désignées n’appartiennent pas au même secteur et d’une autre part, que le planning de publication desdits marques ne se chevauchent pas.

Muriel Blanche

Le débat battit son plein des heures durant. A plusieurs reprises l’interrogation sur le rôle de l’influenceur revint sur la table, prenant des tours et des détours incertains mais revenant cependant sur le même point. Les influenceurs sont comme le disent leur nom : des personnes influentes. Ils sont capable de part leur grand auditoire de créer un mouvement ou de le défaire et par ça, ils sont les mieux qualifiés pour promouvoir, chose recherchée par les marques en quête de visibilité.

La discussion se conclut sur une ouverture de débat portant sur les rapports de l’influenceur avec le commerce de soi. Les influenceurs seraient-ils des commerciaux ? Des égéries de marques ? Ou alors sont-ils seulement des prêteurs de visibilité ? Atome clôtura son événement sous ces questions intéressantes tendant à relancer la conversation et après de longs remerciements, l’événement pris fin et les participants furent invités à rejoindre l’extérieur où quelques collations les attendaient.

Ingrid Nkomo

Laisser un commentaire