Blog Talk Show : Comprendre le choix et l’impact d’un influenceur

Né du boom des réseaux sociaux, l’influenceur est aujourd’hui au centre du développement des stratégies de communication des marques.

Ce week-end, le Jaba Space a accueilli la première articulation du Blog Talk Show sur l’impact des influenceurs sur le développement d’un produit.

Né du boom des réseaux sociaux, l’influenceur est aujourd’hui au centre du développement des stratégies de communication des marques. Des petites et moyennes entreprises, jusqu’aux multinationales pour ne que les citer ont besoin de leurs actions multiformes pour se positionner. Mais le débat autour de la notion d’influenceur est loin de faire l’unanimité, malgré la notoriété que ces derniers peuvent avoir.

C’est le constat qui a été fait ce samedi 21 novembre à l’occasion du Talk des influenceurs. Un évènement organisé par l’agence de communication Voilà-moi, qui a réuni un panel composé d’une kyrielle d’influenceurs, directeur d’agence de communication, responsable de communication et autres pour parler le langage du digital et du marketing. C’est donc un premier rendez-vous du genre sur une longue série à avenir qui s’est tenu ce week-end au JabaSpace que le ton a été donné. Pour sa première prise de parole après l’installation des invités, Atome qui est l’initiateur du projet à travers son agence Voilà-moi Consulting, a souhaité la bienvenue à tous les participants avant de brosser sommairement les motivations d’une telle rencontre.

La concentration dont faisait preuve l’assistance pendant ses propos introductifs témoignait de l’intérêt que celle dernier portait à l’évènement. Surtout que sur leur visage, il se dégageait une soif d’acquérir de nouvelles connaissances. Une curiosité qui va être satisfaite dans un premier temps par Mr Lionel Tousse, CEO de l’agence Icon Prod qui va développer sur les grands axes d’un plan marketing, et les raisons pour lesquelles les marques sollicitent toujours les influenceurs.

Dans son argumentaire, il a relevé le fait qu’une entreprise sollicite un influenceur parce qu’il a un problème spécifique à résoudre. C’est la raison pour laquelle, celui-ci doit toujours connaitre les valeurs de la marque, afin de mieux les incarner, mais pas seulement, il doit aussi être authentique.

Avec la concurrence, il est important de toujours se réinventer sans toutefois perdre son originalité. À la fin de son exposé, quelques influenceurs présents dans la salle on partage leurs expériences de collaboration avec les marques. C’est le cas avec Ludwig le comédien qui est aujourd’hui l’une des stars sur les réseaux avec ses vidéos drôles. Avec plus de dix mille abonnés sur sa page Facebook, celui qui incarne Maman Ndongo, mise sur le trafic que ses vidéos drainent pour fixer le montant de sa prestation aux entreprises qui désirent coller leur image à son personnage.

Mais à la base selon ses dires, il a un prix standard qu’il adapte selon le poids de l’entreprise. Autre chose aussi d’intéressant qu’il fait lui reconnaitre ce sont ses principes. Ludwing ne s’associe pas avec marque juste pour se faire de l’argent. Il travaille toujours au feeling, s’il n’accroche pas sur un projet, il ne le fait pas peu importe le montant qui lui sera proposé.

Un témoignage qui vient appuyer les propos de Lionel Toussé qui a parlé des valeurs et de l’authenticité d’un influenceur. Murielle Blanche qui était assise non loin de son jeune collègue a profité pour engager une conversation avec son jeune collègue qui n’a pas hésité de son côté à apporter certaines réponses à sa préoccupation. Une fois de plus la question sur le profil de l’influenceur est revenu encore sur le débat pendant la prise de parole de Jackson Nguepy, promoteur de l’agence WestSi2 Corp. Pour lui, il a la solution pour en finir une fois pour toute sur cette question.

Il a proposé une plateforme qui va répertorier tous les influenceurs en Afrique et au Cameroun en particulier chacun dans son domaine de prédilection. À travers les données qui seront collectées sur la base des critères objectifs, une marque qui a besoin d’un influenceur pour sa campagne pourra facilement choisir avec lequel travailler en fonction de son besoin. Et ces données seront disponibles sur « Katalog », un logiciel qu’il est en train de finaliser avant sa sortie officielle. Mais l’assistance on a eu la primeur de découvrir les premières images de ce nouvel outil qui va servir d’indicateur dorénavant à toutes les marques qui sollicitent un influenceur. 

L’un des raisons qui anime aussi le débat autour du profil type d’influenceur, c’est au niveau une fois de plus de rémunération. Certains sont même classés dans la catégorie de haut gamme et d’autre en dessous. Dans son intervention sur la formulation de l’offre d’un influenceur, Esther Nahh, directrice de l’agence Imperial a livré une analyse assez pertinente qui échappe la plupart du temps à certains influenceurs lorsqu’ils vont négocier leur contrat avec une marque.

Dans son argumentaire, elle a fait savoir que pour qu’une marque fasse appel à un influenceur, elle va tenir compte des critères qualitatifs et quantitatifs. On peut citer l’engagement, la taille de l’audience et la segmentation. Toutefois, elle s’est montrée prudente par rapport aux chiffres qui ne reflètent pas toujours la réalité. Autrement dit, elle conseille de mieux comprendre le fonctionnement de chaque réseau social avant de faire une évaluation chiffrée. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, elle propose que chaque influenceur doit avoir en sa possession un porte folio à jour. C’est plus pratique, dans ce document, ils pourront mettre toutes leurs références, les partenariats précédents, la durée…

Pour clôturer cette première journée riche en enseignement, la dernière thématique du jour a été développer par Atome.  Pendant une trentaine de minutes, il a entretenu l’assistance sur l’usage des outils de création et collecte des données qui sont des instruments qui permettent d’adapter une offre en suivant les statistiques, facturer une campagne et surtout de placer son contenu sur le meilleur pipeline. Dans le déroulé de ses observations, il a expliqué comment il procède pour rendre un projet viral. Même s’il n’est pas allé en profondeur, mais il a tout au moins donné des pistes très intéressantes. Le choix d’un influenceur est fonction de l’impact que celui a auprès de sa communauté.

Peu importe la taille de celle-ci, le plus important c’est l’engagement qu’elle peut générer autour d’un placement produit. Et la seule façon d’avoir un aperçu, c’est de faire une analyse des données avec des applications payantes qui ne sont toujours pas à la portée de tout le monde. À la fin de son exposé, les échanges se sont poursuivis autour d’un rafraichissement, là encore, chacun essayait de faire un résumé de ce qu’il retenu, tout en suscitant d’autres interrogations pertinentes. Rendez-vous donc au prochain talk qui sera tout aussi passionnant que celui de samedi.

Charles Binelli

2 Comments

Add Yours

Laisser un commentaire